Appel à communication: « Critique d’art et nationalisme: Regards français sur l’art européen au XIXe siècle »

André Belloguet, L'Europe animale : physiologie comique composeé et dessinée sur les contours géographiques de l'Europe par A. Belloguet, Bruxelles, Imp. Vincent, 1882, lithographie, 53,5 x 77 cm; The Special Collections of the University of Amsterdam.
André Belloguet, L’Europe animale : physiologie comique composeé et dessinée sur les contours géographiques de l’Europe par A. Belloguet, Bruxelles, Imp. Vincent, 1882, lithographie, 53,5 x 77 cm; The Special Collections of the University of Amsterdam.

Dans le cadre du thème ‘historiographie’ de l’axe 7 du Labex EHNE, trois journées d’étude seront organisées par des doctorants du centre André Chastel. Les communications présentées lors de ces journées viendront alimenter l’encyclopédie thématique en ligne autour de l’une des notices structurantes de ce thème: ‘la fabrication du langage nationaliste dans l’histoire de l’art’.

La première de ces journées, intitulée ‘Critique d’art et nationalisme: Regards français sur l’art européen au XIXe siècle‘, prendra place les 18 avril et 19 avril 2014 à l’Institut national d’histoire de l’art (inha), Paris, et est organisée par Jonathan Levy et Carole Rabiller, doctorants, et Thierry Laugée, Maître de conférence en histoire de l’art contemporaine et membre du Centre Chastel. Ils présentent ainsi la thématique de cette journée:

« La critique est, en histoire de l’art, l’un des miroirs identitaires d’une nation, une conséquence d’un héritage façonné par les codes sociaux et culturels d’un pays. Elle repose sur des conventions qui lui sont propres, admises et acceptées, consciemment ou non, par ses auteurs et son public. Les textes de critique d’art français apprennent par conséquent tout autant sur la culture de l’observateur que sur celle de l’observé.

Cette journée d’étude vise ainsi à révéler les dimensions anthropologiques et politiques de la critique d’art française du xixe siècle. Il s’agira d’appréhender le discours sur l’art comme participation à la conscience collective de la spécificité d’une nation. Au travers des commentaires de salons, des comptes rendus d’expositions ou encore d’ouvrages d’histoire de l’art, il est attendu des intervenants qu’ils proposent des communications portant sur la question des « transferts culturels » européens, et leurs conséquences sur la construction et la diffusion des stéréotypes nationaux, culturels ou encore ethniques. Ce faisant, nous verrons s’il est possible d’analyser les supports et les logiques de mouvement ou de réappropriation entre deux espaces culturels définis : la France et le reste de l’Europe. L’étude des interactions artistiques entre ces différentes cultures et sociétés – ainsi que les fractions et les groupes qui les composent – dans leur dynamique historique, visera à rendre compte des conditions qui ont marqué leur déclenchement et leur construction. »

Vous trouverez ici l’appel à communication complet: Critique et Nationalisme